Investir pour la retraite

La retraite est pour beaucoup une période durant laquelle on peut enfin profiter de la vie. Or, c’est aussi une période où la baisse de revenu est significative. C’est pourquoi, il est important de prévoir des revenus complémentaires.

Il existe à cet effet un certain nombre de solutions d’investissement spécialement prévues pour la retraite. Ces solutions sont différentes selon le statut du travailleur : travailleur non salarié, fonctionnaire et salarié.

Loi Madelin

Investir pour la retraiteLa loi Madelin concerne les travailleurs non salariés. Ce système est également appelé contrat Madelin. Ce contrat permet aux travailleurs non salariés de se constituer une épargne retraite en cotisant mensuellement. Ce placement d’argent est déductible des impôts et sera redistribué à la retraite sous forme de rente. Le montant de cette rente est calculé en fonction de trois critères :

Préfon Retraite

Le Préfon Retraite est destiné aux fonctionnaires. Comme toute retraite complémentaire, le principe est simple : le capital investi durant la vie active est redistribué sous forme de rente dès le départ en retraite.

Perp

Le Plan d’épargne retraite populaire (Perp) concerne les salariés. Le principe est identique aux solutions précédentes. Le Perp est un investissement sur le long terme, qui consiste à accumuler un capital durant sa vie active pour qu’il soit redistribué à la retraite sous forme de rente mensuelle.

Les cotisations sont placées sur un compte bloqué. Les rentes sont produites par les intérêts de ce compte. Par contre, le capital n’est pas récupérable ni transmissible.

Perco

Le Perco (Plan épargne retraite collectif) est également destiné au salarié. C’est un plan d’épargne qui peut être proposé dans certaines entreprises selon certaines conditions. Le principe est légèrement différent du plan d'épargne retraite populaire (Perp). Les versements ne se font pas sous forme de cotisations, mais de la façon suivante :

L’argent du Perco peut être investi dans des valeurs mobilières telles que des actions de l’entreprise, des parts sur des fonds communs ou des Sicav.

Les Perco varient en fonction des organismes qui les proposent et même si le capital n’est pas garanti (car basé sur des valeurs fluctuantes) , il existe certaines solutions assez sécurisantes.