Investir dans l’or

Par rapport aux autres valeurs boursières, l’or jouit d’une meilleure stabilité. La valeur de l’or est en augmentation constante.

Entre 2005 et 2010, la valeur de l’or a doublé. Durant les périodes de crise, l’or reste la seule valeur refuge stable. C’est donc un investissement conseillé. Le rendement d’un investissement sur l’or était d’environ 18,5 % en 2010. Il n’est pas possible de prévoir les rendements futurs étant donné que l’or reste une valeur évolutive.

L’or est exonéré de TVA, par contre il reste soumis à l’impôt sur la fortune.

Il existe plusieurs façons d’investir dans l’or : investir dans l’or papier ou investir dans l’or physique.

Investir dans l’or papier

Investir dans l'orIl existe plusieurs possibilités de faire un investissement sur l’or « papier ». Il s’agit en fait de placer de l’argent sur des comptes dont le taux est indexé sur celui de l’or. Plusieurs organismes proposent des solutions différentes.




Investir dans l’or physique

Le principe est simple : il s’agit d’acheter ou de vendre de l’or, soit sous forme de lingots soit sous forme de pièces. Il est bien entendu possible de faire les transactions soi-même. En revanche, il est conseillé de prévoir les frais de coffre. La valeur d’un lingot d’or d’un kilogramme atteint tout de même 30 000 euros. Toutefois, il n’y a pas de restrictions sur les quantités lors de l’achat.

Les banques peuvent également effectuer des transactions pour leurs clients, c’est une solution de facilité qui a néanmoins un certain coût. Il faut prendre en compte les commissions d’environ 3 % prélevées par les organismes bancaires lors des transactions. Un autre système moins onéreux est la vente et l’achat par Internet. Par contre, il est très conseillé de faire appel à des organismes reconnus.

Comme nous l’avons évoqué plus haut, l’or n’est pas soumis à la TVA. Cependant, lors de l’achat et de la vente en bourse, il est soumis à des taxes spécifiques : soit une taxe forfaitaire, soit une taxe sur la plus-value. Dans certains cas, le propriétaire de l’or peut bénéficier d’une exonération des taxes sur la plus-value s'il amène la preuve qu’il détient l’or depuis plus de trois ans.